Accueil » Loisirs » Enfants et argent : vers plus d’autonomie

Enfants et argent : vers plus d’autonomie

La question de l’argent de poche se pose dans toutes les familles dès lors que les enfants grandissent. Selon vos convictions, vos valeurs éducatives et vos moyens financiers, vous êtes en mesure de décider ce qu’il convient de faire à ce sujet dans votre foyer.
Les grandes lignes

Rien ne prouve qu’un enfant qui reçoit une somme d’argent chaque semaine ou chaque mois est plus épanoui qu’un autre. Vous pouvez décider de subvenir à tous les besoins de votre progéniture au fur et à mesure, ce qui règle le problème. Ou alors vous pouvez donner de temps en temps une petite somme d’argent pour une occasion spéciale du type anniversaire ou Noël. Pour autant, introduire la notion de gestion budgétaire et favoriser l’autonomie financière de vos enfants a des vertus pédagogiques. Les plus jeunes comprennent que l’argent ne tombe pas du ciel et qu’il convient de le dépenser de manière intelligente et optimisée.

Quand et comment parler d’argent aux enfants ?

Pour un tout-petit, la notion même d’argent est abstraite. Tant que l’enfant ne sait pas compter, il est inutile de lui donner de l’argent pour s’acheter des choses et encore moins de l’argent de poche de manière régulière. À partir de la primaire, en fin de CP par exemple, il est possible d’habituer un enfant à recevoir une ou deux pièces de 1 € de temps à autre. L’objectif étant de lui expliquer qu’il peut, soit s’acheter quelque chose pour se faire plaisir tout de suite, soit garder cette somme et les suivantes pour s’offrir un plus gros cadeau. Une tirelire est, à cet âge-là, le support idéal pour matérialiser les économies réalisées. Progressivement, l’âge avançant, le montant peut être augmenté progressivement et les discussions autour de la gestion budgétaire abordées de manière plus précise. Vers les 10 ans de l’enfant, il est important de clarifier la façon dont vous souhaitez qu’il gère son argent. C’est à vous de fixer des règles claires. Il est important de lui expliquer ce que vous attendez de lui et que les sommes allouées correspondent au cadre établi. Par exemple, si l’argent de poche sert aux  » à côtés  » et aux petits plaisirs, alors la somme ne doit pas être trop importante. En revanche, si la liste des dépenses à gérer s’allonge, notamment au moment de l’adolescence (repas à l’extérieur avec les copains, transports en commun, achat de vêtements…), alors il conviendra de fixer un budget plus important qui soit en cohérence avec vos attentes et les besoins de votre ado.

rentrée-autonomie-enfant

L’argent responsabilise les enfants et les aide à grandir. En plus du sentiment de liberté si cher à nos petites têtes blondes, c’est une marque de confiance que vous leur accordez en leur laissant les rênes de leur propre budget. C’est une étape clé vers une plus grande autonomie, et pas seulement financière.

Combien donner à ses enfants ?

Bien entendu, l’argent de poche n’est pas un dû. Certaines familles récompensent le bon travail scolaire ou l’aide à la maison. Certaines autres considèrent que les enfants doivent bien travailler à l’école et participer aux tâches ménagères sans que cela donne lieu à une quelconque récompense. Ceci étant, si vous êtes favorable à l’argent de poche, et ce, quelle que soit la raison, le montant alloué doit varier en fonction de l’âge de l’enfant.

ENTRE 6 ET 8 ANS

Mieux vaut donner une somme hebdomadaire plutôt que mensuelle, car les repères dans le temps sont encore un peu flous chez le jeune enfant. 1 ou 2 € par semaine sont largement suffisants.

ENTRE 8 ET 10 ANS

10 € environ par mois semblent être raisonnables. Les besoins extérieurs d’un enfant de cet âge sont très limités.

ENTRE 11 ET 13 ANS

Vous pouvez donner entre 15 et 20 € par mois et commencer à fixer un cadre de dépenses à respecter.

À L’ÂGE DE L’ADOLESCENCE, VERS 14/15 ANS

L’enfant a plus de besoins. Ses dépenses vont croissantes avec ses velléités d’autonomie. C’est l’âge le plus important pour l’apprentissage du rapport à l’argent. Vous pouvez fixer un budget mensuel entre 20 et 30 €, en fonction de vos moyens. Sans être trop intrusif dans sa façon de gérer le budget alloué, il convient d’inculquer à votre ado le respect et la valeur des sommes données. Il faut faire confiance à votre enfant tout en ayant un œil bienveillant sur ses dépenses. Le but n’est pas d’être dans le contrôle, mais bien de le guider vers une plus grande indépendance financière. Vous pouvez également encourager votre ado à trouver un petit boulot : baby-sitting, aide au jardinage dans le voisinage… Autant de moyens de le sensibiliser et de le responsabiliser pour l’aider à grandir et à mieux appréhender son futur de jeune adulte.

Les solutions pratiques pour plus d’autonomie financière

Il est important que votre enfant sache gérer son budget, anticiper ses dépenses ou encore ne pas vivre au-dessus de ses moyens. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à lui.

LE CAHIER DE COMPTES

En version papier sur un petit carnet, sur un tableur ou encore à l’aide d’une application mobile, votre enfant note ses rentrées d’argent et ses dépenses au fur et à mesure et se prend au jeu de la comptabilité.

LE COMPTE EN BANQUE AVEC MOYEN DE PAIEMENT

Le compte courant est un excellent moyen de responsabiliser votre enfant dans un cadre sécurisé. Vous pouvez alimenter son compte selon le rythme qui vous convient (par dépôts ou par virements). Votre jeune suit ses comptes en direct via une application mobile à laquelle vous avez également accès et peut bénéficier d’une carte de paiement à partir d’1 € par mois.

LE COMPTE ÉPARGNE

Pourquoi ne pas préparer l’avenir de votre enfant à l’aide d’un compte épargne ?

Le livret A(1) est accessible à tous, y compris aux mineurs. À partir de ses 16 ans, votre enfant pourra même, s’il le souhaite, effectuer seul des retraits sur son livret. Pour retrouver notre article dédié au livret A, c’est par ici.

Le livret jeune(2) est également une solution d’épargne intéressante à partir de 12 ans. Parlez-en à votre conseiller Banque Populaire du Nord.

 

(1) Il ne peut être détenu qu’un seul livret A par personne physique.

(2) Il ne peut être détenu qu’un seul livret Jeune par personne physique éligible

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Cet article vous a plu ? Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Derniers articles publiés
Voir tous les articles
Banque Populaire du Nord, société anonyme coopérative de Banque Populaire à capital variable, régie par les articles L512-2 et suivants du Code Monétaire et Financier et l'ensemble des textes relatifs aux Banques Populaires et aux établissements de crédit. En matière de produits d'assurance, la Banque Populaire du Nord agit en qualité de courtier, mandataire d'Intermédiaire et mandataire en assurance immatriculé à l'Orias sous le numéro 07 001 925. La Banque Populaire du Nord est titulaire de la carte d'agent immobilier CPI 5906 2018 000 029 362 délivrée par la CCI Grand Lille l'autorisant à effectuer des transactions sur immeubles et fonds de commerce sans manipulation de fonds.
Vos préférences de navigation sur notre site https://popnews.nord-banquepopulaire.fr
Gestion des cookies ou autres traceurs (ci après « cookies ») :
Lorsque vous naviguez sur notre site internet, des informations sont susceptibles d'être enregistrées, ou lues dans votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette, sous réserve de vos choix.
Ces cookies obligatoires sont nécessaires au fonctionnement du site. Ils fournissent une connexion sécurisée et vous ne pouvez pas naviguer sur le site si vous n'acceptez pas ces cookies.
Cookies obligatoires
Les cookies publicitaires sont utilisés pour présenter des offres adaptées à vos centres d’intérêts sur ou en dehors de notre site.
Cookies publicitaires
Les cookies statistiques nous permettent de connaître l'utilisation et les performances du site dans le but d'améliorer nos services et notre ergonomie.
Cookies statistiques
Retour
Enregistrer