Accueil » Loisirs » Comment faire face à une inondation ?

Comment faire face à une inondation ?

Vous avez été touché par une inondation, ou vous souhaitez vous en prémunir ? Pop&News vous accompagne et vous explique les démarches à réaliser. Découvrez les conseils pratiques Pop&News: 5 étapes clés pour un retour à la maison l’esprit tranquille !
Les grandes lignes

Étape 1 : Votre santé avant tout en cas d’inondation

POUR PRÉSERVER VOTRE SANTÉ, QUELQUES CONSEILS À SUIVRE :

  • Évitez d’entrer en contact avec l’eau provenant de l’inondation.
  • Éloignez les personnes fragiles, tels que les enfants et les femmes enceintes, des matières ou objets qui ont été souillés par les eaux usées.
  • Ne pas boire l’eau du robinet avant d’avoir reçu l’approbation des autorités locales.
  • Évitez de toucher aux produits ou contenants non-identifiés ou à l’abandon, ou encore aux cadavres d’animaux afin de prévenir toute contamination. Informez votre mairie qui s’occupera d’organiser leur enlèvement.

BÉNÉFICIER D’UNE AIDE PSYCHOLOGIQUE

Vivre une situation de crise majeure peut entraîner une fragilité émotionnelle ou psychologique. Même si vous n’en ressentez pas le besoin sur le moment, il est important de demander sans attendre un soutien.

Des solutions existent:

Appelez une cellule d’écoute téléphonique, des psychologues vous aideront.
Enfin, votre médecin traitant peut également vous aider à faire face à ces problèmes.

Étape 2 : Le retour à votre domicile

QUAND ALLEZ-VOUS POUVOIR RÉINTÉGRER VOTRE LOGEMENT ?

Votre quartier peut être encore dangereux et non sécurisé, tandis que dans le quartier voisin, les habitants sont autorisés à rentrer chez eux.
Pour votre sécurité, ne pas tenter de réintégrer votre logement sans l’autorisation des services de secours ou de la mairie, même pour récupérer des affaires ou évaluer les dégâts.
Veillez à respecter les consignes qui vous sont données par les autorités

QUELLES PRÉCAUTIONS PRENDRE LORS DU RETOUR À VOTRE DOMICILE ?

 

  • Ne rentrez dans le bâtiment que si vous êtes accompagné et en plein jour. Munissez-vous d’une lampe torche pour les endroits sombres, il n’y aura peut-être pas d’électricité.
  • Protégez-vous en portant des gants et des vêtements protecteurs, notamment un masque, un bleu de travail et des bottes en caoutchouc.
  • Adoptez les bons gestes d’hygiène : À la fin de chaque tâche, utilisez systématiquement du savon et de l’eau claire pour vous laver. Changez de vêtements régulièrement pour éviter une contamination due aux bactéries.
  • Avant de pénétrer dans votre logement, assurez-vous de sa solidité. En effet, votre retour dans votre logement comporte un grand nombre de dangers qu’il est impératif de prendre en compte : risques d’effondrement des murs et planchers, électrocution, noyade, explosion due à une fuite de gaz, intoxications dues aux moisissures toxiques et aux produits polluants.

QUELLES PRÉCAUTIONS PRENDRE ?

Pour savoir si vous pouvez entrer en toute sécurité dans votre maison, soyez attentif au gros œuvre, vérifiez notamment s’il n’y a pas de fissures ou de déformations. En cas de doute, faites appel à un professionnel compétent (entreprise de construction, architecte ou expert) pour contrôler la stabilité et la structure du logement.

Même en l’absence de fissures ou de déformations, un examen complet devra être réalisé sur le gros œuvre, ainsi que sur les différents ouvrages (cloisons, isolations, réseaux) par les professionnels intervenants (experts, maître d’œuvre, entreprises, etc.).

N’hésitez pas à faire part de vos constats à l’expert missionné par votre assureur : il vous conseillera sur les mesures à prendre.

inondation-assurance

Tant que toute l’eau stagnante n’a pas été évacuée :
– Ne pas habiter votre logement.
– Ne pas allumer de flammes (bougies, briquets, etc) et ne pas fumer à l’intérieur de votre habitation.
La présence de produits inflammables dans l’eau est possible et, bien entendu, dangereuse.

QU’EN EST-IL DE LA REMISE EN SERVICE DES RÉSEAUX D’ÉLECTRICITÉ, DE GAZ ET D’EAU ?

La remise en état de tous les réseaux de votre habitation nécessite l’intervention de professionnels. Votre mairie vous renseignera sur la reprise progressive des services (eau, électricité, gaz etc.).

  • Électricité : La remise sous tension ne peut être faite que par un électricien, après vérification de l’état de l’installation. Et si vous utilisez un groupe électrogène, veillez à respecter les consignes de sécurité.
  • Gaz de ville ou en bouteille : Si vous percevez une odeur de gaz, sortez immédiatement, coupez la vanne extérieure du gaz et contactez un spécialiste ou votre fournisseur en gaz.
  • Eau : Ne pas boire l’eau du robinet avant l’autorisation des autorités locales. Continuez à utiliser de l’eau en bouteille jusqu’à ce que l’autorisation de réutiliser le réseau vous soit donnée. Et si vous avez un puits, souvenez-vous que l’eau qu’il contient n’est pas potable. Renseignez-vous en mairie avant de le remettre en service.

ATTENTION

Ne pas utiliser votre téléphone fixe et ne pas téléphoner depuis un appareil portable à l’intérieur de votre logement : il y aurait un risque d’étincelle et donc d’explosion.

Étape 3 : Les actions pour faciliter la remise en état de votre habitation

Votre logement est enfin accessible en toute sécurité et vous souhaitez le remettre en état. Voici les 3 actions à mettre en œuvre prioritairement pour retrouver au plus vite l’usage de votre habitation :

1. Aérez :

  • L’aération favorise l’évaporation de l’eau et accélère le séchage de votre logement. Une bonne aération permet en outre de limiter les risques sanitaires. Faites entrer un maximum de soleil.
  • Ventilez entièrement votre logement en ouvrant les portes et les fenêtres lorsque le temps est sec.
  • En revanche, par temps humide, entrebâillez seulement les fenêtres pour renouveler l’air.

2. Évacuez l’eau restante

Recherchez l’eau partout où elle peut stagner et essayez d’en évacuer autant que possible à l’aide d’une pompe, de seaux, de serpillières, etc. Si votre sous-sol a été inondé, n’évacuez pas toute l’eau en une seule fois. La différence de pression qui s’exercerait sur les murs risquerait de les endommager. Évacuez l’eau progressivement, au rythme d’1/3 de la hauteur initiale de l’eau par jour.

3. Triez vos biens

Il convient de distinguer les objets de valeur des autres objets ainsi que les biens récupérables de ceux qui ne le sont pas.

QUE FAIRE ?

  • Des objets et biens de valeur : Récupérables ou non, veillez à les conserver jusqu’au passage de l’expert pour lui permettre d’en faire une estimation et de trouver des solutions de remise en état. Transférez les biens et objets le plus tôt possible dans un endroit frais, sec et sécurisé.
  • Des biens standards récupérables : Faites un premier nettoyage et transférez les biens et objets le plus tôt possible dans un endroit frais et sec.
  • Des biens standards irrécupérables : Après avoir pris des photos, jetez rapidement les matériaux et débris irrécupérables pour accélérer le séchage et limiter la prolifération des moisissures. Ne stockez pas les déchets trop près de votre logement. Réservez-leur une zone spécifique de votre jardin ou de votre cour. De plus, veillez à respecter les règles de protection de l’environnement lorsque vous stockez ou jetez des produits polluants (par exemple, des détergents ménagers). Pour préserver votre santé et éviter la prolifération des microbes, débarrassez régulièrement les zones où sont entreposés les détritus et les ordures.

NB : Contactez votre mairie pour connaître les moyens mis en place pour évacuer les déchets.

Étape 4 : Les conseils pour le nettoyage et le séchage de votre habitation

QUEL MATÉRIEL RÉUNIR POUR LE NETTOYAGE ?

  • Votre équipement : Des gants, des bottes en caoutchouc, des vêtements protecteurs et un masque pour vous préserver des bactéries présentes dans l’eau.
  • Vos outils: Des seaux, des raclettes, des balais, des éponges, des serpillières et des grands sacs poubelles.
  • Vos produits ménagers: Un détergent inodore et du liquide vaisselle.

COMMENT NETTOYER ?

  • 1ère étape : Lavez à grandes eaux pour enlever le gros de la saleté (la boue et les déchets apportés par la crue).
  • 2ème étape : Nettoyez les surfaces et structures, la vaisselle et les ustensiles en utilisant un détergent inodore. Son utilisation permet d’éviter de masquer les odeurs provenant, entre autre, des moisissures. Par ailleurs, il est préférable de désinfecter avec de l’eau de javel diluée (1/5 d’eau de javel pour 4/5 d’eau froide ou tiède).
  • 3ème étape : N’oubliez pas de rincer à l’eau claire.

ATTENTION
Ne mélangez jamais d’eau de javel à des produits ammoniaqués.
Les vapeurs qui s’en dégagent sont dangereuses!

COMMENT FACILITER LE SÉCHAGE DE VOTRE LOGEMENT ?

  • Pourquoi est-ce important? Il s’agit d’une phase primordiale dont le but est d’éviter la prolifération des bactéries et l’aggravation des dommages dans votre logement (pourrissement, dégradation de vos biens…).
  • Quand commencer? Quand l’essentiel des souillures a été éliminé et que tous les éléments à jeter ont été évacués.
  • Pendant combien de temps? Plusieurs mois peuvent être nécessaires pour un séchage total et efficace

Dans certains cas, du matériel d’assèchement spécial (aspirateur d’eau, ventilateur, etc.) est nécessaire pour réduire ce délai de séchage ou pour favoriser la conservation des biens. L’expert pourra, lors de son passage, décider de recourir à des entreprises spécialisées en assèchement.

NB : Cette prestation est prise en charge par votre assureur dans le cadre de la garantie catastrophe naturelle incluse dans votre contrat multirisque habitation.

COMMENT PROCÉDER POUR LES BÂTIMENTS ?

  • Poursuivez l’aération de votre habitation et faites entrer un maximum de soleil.
  • Évitez de surchauffer votre logement sinon vous risquez de provoquer des décollements ou d’endommager certains matériaux.
  • Il est conseillé de faire appel à un professionnel du bâtiment pour déterminer si le séchage est complet.
  • Restez vigilant avec votre cheminée : ouvrez le conduit de cheminée afin qu’il sèche. Une fois sec, commencez par faire des petits feux, puis augmentez progressivement la quantité de combustible. Dans tous les cas, ne faites pas de feu pendant les deux premières semaines suivant votre retour.
  • Par ailleurs, évitez de brûler le bois qui a été en contact avec l’eau de l’inondation, même s’il est sec.

COMMENT PROCÉDER POUR LE MOBILIER ?

  • Ouvrez immédiatement les portes et les tiroirs pour éviter qu’ils ne se coincent.
  • Épongez le surplus d’eau.
  • Laissez sécher le mobilier aussi longtemps que nécessaire.

Étape 5 : Votre indemnisation

COMMENT FONCTIONNE L’INDEMNISATION LORS D’UNE CATASTROPHE NATURELLE ? 

Lors d’une catastrophe naturelle, vous serez indemnisé par votre assureur dès lors que la commune sera reconnue en état de catastrophe naturelle par arrêté interministériel.

  • Dès la survenue d’un sinistre, vous devez vous manifester auprès de votre mairie pour savoir si une procédure de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle a été engagée.
  • Parallèlement, vous devez informer dès que possible votre assureur de l’étendue des dégâts.

QUAND DÉCLARER LE SINISTRE À VOTRE ASSUREUR ?

Faites votre déclaration dès que possible. Une fois la publication au Journal Officiel de l’arrêté interministériel, vous disposez de 10 jours pour déclarer votre sinistre touchant les dommages matériels consécutifs à l’inondation et frappant les biens assurés.

NB : Notez que ces délais peuvent être exceptionnellement rallongés en fonction de la situation.

COMMENT DÉCLARER UN SINISTRE À VOTRE ASSUREUR ?

Vous disposez de différents moyens:

  • Par téléphone : Toutefois, malgré les efforts de votre assureur, les lignes téléphoniques peuvent être encombrées en raison des récents événements. Ne vous inquiétez pas, il prendra les mesures nécessaires en conséquences (par exemple, le délai de déclaration sera rallongé, la déclaration sera simplifiée, etc).
  • Par un formulaire disponible dans votre agence

Pour faciliter votre déclaration, veuillez réunir les informations suivantes:
– La hauteur atteinte par l’eau dans votre logement
– Le nombre de pièces endommagées
– La durée de l’inondation
– Le caractère habitable ou non de votre logement
– La nécessité ou non d’un relogement.

assurance habitation inondation logo

Si vous n’étiez pas présent dans le logement inondé au moment de l’événement, il est plus prudent d’aller constater les dégâts rapidement. N’oubliez pas que vous pouvez également contacter votre assistance, laquelle vous aidera à organiser votre retour vers votre logement inondé.

QUELLES PIÈCES RÉUNIR POUR FACILITER L’INDEMNISATION ?

  • Quelle que soit votre situation :
    – L’état de pertes qui recense tous vos meubles et biens perdus ou endommagés par l’inondation.
  • Seulement si vous êtes propriétaire :
    – L’attestation de propriété délivrée par le notaire.
    – Le relevé hypothécaire délivré par l’administration fiscale et / ou, en cas de crédit en cours, une main-levée de l’établissement bancaire;

ZOOM SUR L’ÉTAT DE PERTES : COMMENT LE RÉDIGER ?

Dressez méthodiquement la liste de l’ensemble de vos biens, pièce par pièce. Indiquez également, dans la mesure du possible : le descriptif, la quantité, la date d’acquisition, la valeur ou le montant estimé de chaque objet.

Réunir autant que possible les justificatifs d’achat ou de valeur:
– Factures d’achat ou de réparation,
– Photographies,
– Certificats d’authenticité,
– Rapports d’expertise,
– Actes notariés,
– Estimations de vos biens mobiliers de valeur.

CONSEIL : PENSEZ À PRENDRE DES PHOTOS DES DOMMAGES !

Prenez des photos :

  • Des dommages de votre habitation.
  • Une vue globale des dommages dans chaque pièce.
  • Une vue rapprochée pièce par pièce.
  • Des biens irrécupérables avant de les jeter.

Les photos nettes et exploitables permettront de justifier de leur existence. Ne prenez pas de photos avec le zoom, afin de voir toutes les pièces et tous les objets dans leur globalité.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Derniers articles publiés
Voir tous les articles
Banque Populaire du Nord, société anonyme coopérative de Banque Populaire à capital variable, régie par les articles L512-2 et suivants du Code Monétaire et Financier et l'ensemble des textes relatifs aux Banques Populaires et aux établissements de crédit. En matière de produits d'assurance, la Banque Populaire du Nord agit en qualité de courtier, mandataire d'Intermédiaire et mandataire en assurance immatriculé à l'Orias sous le numéro 07 001 925. La Banque Populaire du Nord est titulaire de la carte d'agent immobilier CPI 5906 2018 000 029 362 délivrée par la CCI Grand Lille l'autorisant à effectuer des transactions sur immeubles et fonds de commerce sans manipulation de fonds.
Vos préférences de navigation sur notre site https://popnews.nord-banquepopulaire.fr
Gestion des cookies ou autres traceurs (ci après « cookies ») :
Lorsque vous naviguez sur notre site internet, des informations sont susceptibles d'être enregistrées, ou lues dans votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette, sous réserve de vos choix.
Ces cookies obligatoires sont nécessaires au fonctionnement du site. Ils fournissent une connexion sécurisée et vous ne pouvez pas naviguer sur le site si vous n'acceptez pas ces cookies.
Cookies obligatoires
Les cookies publicitaires sont utilisés pour présenter des offres adaptées à vos centres d’intérêts sur ou en dehors de notre site.
Cookies publicitaires
Les cookies statistiques nous permettent de connaître l'utilisation et les performances du site dans le but d'améliorer nos services et notre ergonomie.
Cookies statistiques
Retour
Enregistrer