Accueil » Conseils & Astuces » Financer ses études

Financer ses études

Bac en poche, il existe de nombreuses possibilités de formations : grandes écoles, universités ou formations en lycée ou centres professionnels. Pour permettre à votre ado d’aller au bout de ses rêves, il existe de nombreuses aides mais aussi des solutions de financement dédiées aux études. On fait le point !
Les grandes lignes

Faire des études cela a un coût qu’il n’est pas toujours facile pour la famille de supporter d’autant que la rentrée 2021 devrait se faire en présentiel après des mois d’études à distance à cause de la crise sanitaire.

Pop&news vous propose un guide des aides et des financements possibles pour aider vos étudiants.

Financer ses études avec un crédit étudiant

Attention, un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Les études ça peut coûter cher. En moyenne, un étudiant dépensent 1200 euros par mois environ (source L’Etudiant, août 2020) d’autant que les frais de scolarité de certaines écoles peuvent être élevés.

Alors même si les parents sont en capacité de participer aux dépenses ou si l’étudiant a un job à côté, ce dernier peut avoir besoin de souscrire un prêt étudiant.

Financer ses études avec un prêt étudiant ou apprentis :

Il existe deux types de prêts : le 1er avec caution des parents et le 2e moins élevé garanti par l’Etat.

NB : un prêt spécial apprentis adapté au monde professionnel est également proposé.

  • Le prêt étudiant « classique » est fait au nom de l’étudiant avec la caution des parents. Il peut monter jusqu’à 50.000 euros
  • Le prêt garanti par l’Etat, comme son nom l’indique est sans caution parentale puisque c’est l’Etat qui se porte garant. Il peut aller jusque 20.000 euros. Il permet une certaine autonomie quand la somme avancée suffit et que l’on a pas forcément envie de demander à papa et maman.

L’avis de Lydie Mathurin, notre Pop’experte et chef de produits crédits à la BPN !

Lire son témoignage :

Faire des études ça a un coût et le prêt étudiant permet de l’amortir. Attention je le rappelle, un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Donc aujourd’hui l’étudiant qui souscrit un prêt dédié à ses études, peut l’utiliser pour ses dépenses de frais de scolarité mais aussi pour financer sa vie courante : ses frais de bouche, son permis ou l’achat d’un ordinateur par exemple.

Un crédit étudiant, c’est donc aujourd’hui très personnalisé et l’étudiant peut choisir comment la somme lui sera versée et à partir de quel moment il souhaite commencer à le rembourser.

Il est également possible de différer le remboursement du prêt étudiant à la fin des études quand le jeune est censé entrer dans la vie active et gagner sa vie. Tout cela dépend de ce qui a été décidé avec son conseiller bancaire qui est je le rappelle la personne la plus à même de vous aider à faire les bons choix en fonction de chaque situation personnelle.

Enfin il faut signaler qu’il existe également le prêt garanti par l’Etat donc sans  caution parentale. Et cette année, ce prêt peut aller jusqu‘à 20.000 euros** et on dispose à la Banque Populaire du Nord d’une belle enveloppe de prêt garanti par l’Etat qui peut nous permettre d’accompagner de nombreux étudiants dans leur scolarité.

Banque Populaire en soutien aux étudiants

Les Banques Populaires ont lancé depuis le début de la crise sanitaire un plan de soutien aux étudiants et apprentis pour les aider financièrement à traverser cette période difficile avec notamment la possibilité de souscrire un prêt étudiant jusqu’à 5 000€ à 0 %* (sans frais de dossier) assorti d’une période de différé total pouvant aller jusqu’à 60 mois ou le report d’échéances ou le report de la mise en amortissement de leur crédit étudiant en cours, sans frais et à tout moment.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Conditions à remplir :

  • Être inscrit dans un établissement en France pour préparer un diplôme de l’enseignement supérieur français
  • Avoir plus de 18 ans et moins de 28 ans
  • Être français ou citoyen de l’espace économique européen

Pour souscrire :

Prenez rendez-vous avec un conseiller bancaire ou avec celui de ses parents qui doivent vous accompagner si l’étudiant est encore mineur.

Avant de vous rendre au rendez-vous, pensez à prendre quelques documents comme :

  • une pièce d’identité prouvant que vous avez entre 18 et 28 ans et que vous êtes de nationalité française ou citoyen de l'EEE
  • ainsi qu’une pièce justifiant de votre (futur) statut d’étudiant.

*Taux Annuel Effectif Global
Sous réserve d’acceptation de votre Banque Populaire et après expiration du délai légal de rétractation. Offre réservée aux étudiants et apprentis clients particuliers majeurs, résidant en France métropolitaine, et détenant un compte de dépôt à la Banque Populaire. L’emprunteur dispose d’un délai légal de rétractation de 14 jours. Offre valable du 11 mai 2020 au 30 septembre 2021 inclus, pour un prêt personnel amortissable non affecté de 500 à 5 000 € sur une durée d’amortissement de 12 à 60 mois au TAEG fixe de 0 % l’an.
** sous réserve d’acceptation de votre Banque Populaire et après expiration du délai légal de rétractation.

Financer ses études : quelles aides sont faites pour vous ?

Les bourses sur critères sociaux

  • Faire la demande au CROUS de votre région (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires).
  • Montant qui dépend de l’échelon qui vous est attribué
  • éligibilité jusqu’à l’âge de 28 ans.
  • Montant annuel jusqu’à 6 734 €.
  • Peut être cumulée avec l’aide au mérite, l’aide à la mobilité internationale ou l’aide d’urgence ponctuelle

Tester son éligibilité sur le simulateur du CROUS

L’allocation spécifique annuelle

  • Pour qui ? Etudiants en reprise d’études, étudiants isolés ou en rupture familiale qui ne touchent pas de bourses classiques…
  • Combien ? entre 1000 et 5500 euros environ par an.
  • Il existe un numéro d’appel pour les étudiants en situation d’urgence sociale : 0 806 000 278*
    *Coût d’un appel local depuis un poste fixe ou un mobile

+ d’infos en cliquant ICI

D’autres bourses publiques

  • Vous avez obtenu une mention TB au bac ? Vous pouvez demander une bourse au mérite. Elle est de plus cumulable avec la bourse sur critères sociaux. Voir dans votre CROUS
  • Vous vous destinez à la fonction publique ? Peut-être aurez-vous droit à une aide : + d’infos sur leur site https://www.service-public.fr/
  • Vous êtes étudiant en situation de handicap ? Sans doute avez-vous droit à des aides. RDV sur handicap.gouv.fr

Les bourses « privées »

Il existe des bourses octroyées par des organismes privés en fonction de leurs centres d’intérêts et des vôtres bien sûr ou des fondations pour donner le coup de pouce nécessaire aux personnes en difficulté par exemple.

  • Par exemple, « Le coup de pouce pour démarrer dans la vie » la bourse de la Fondation de France qui aide les plus démunis + d’infos ICI.
  • Vous avez un projet précis ? Vous vous destinez à un secteur d’activité au sein duquel des organismes privés proposent des bourses et des concours (art, sciences sociales, urbanisme, science…) ? Lancez-vous ! Qui ne tente rien, n’a rien…

Consultez l’annuaire des bourses privées en France

L’aide au logement

Le loyer représente un coût important dans les dépenses courantes d’un étudiant (voir notre vidéo sur la recherche d’un logement pour son étudiant). Il existe des aides aux logements conditionnées aux ressources pour l’aider à s’en sortir.

Attention, il faut que le logement constitue sa résidence principale dans le cadre d’une location, une colocation, une sous-location voire même dans une résidence universitaire.

Les critères :

  • être Français ou étranger avec un titre de séjour valable
  • Louer un logement décent
    NB : vous pouvez également en bénéficier si vous vivez en foyer, à l’hôtel, dans un meublé ou en résidence universitaire.
  • Qu’il n’y ait pas de lien de parenté avec le propriétaire du logement loué.

Quand déposer un dossier ?

Dès votre entrée dans les lieux, ne tardez pas à faire votre demande à la CAF. Vos APL seront versés dès le mois suivant. Attention : dans le cas d’une location, la quittance de loyer et le bail doivent toujours être libellés au nom de la personne qui fait la demande d’aide au logement.

NB : En parallèle des APL et selon votre situation familiale, il existe aussi :

  • l’allocation de logement social (ALS)
  • l’allocation de logement familial (ALF) si vous êtes célibataire ou en couple avec 1 personne à charge et que vous louez un logement non conventionné.

Comment je monte un dossier ?

La prime d'activité étudiante

  • C’est quoi ? La prime d’activité étudiante remplace le RSA et la prime pour l’emploi.
  • Pour qui ? Elle est destinée aux étudiants salariés, stagiaires et apprentis de + de 18 ans qui bénéficie d’un revenu mensuel net supérieur à 952,74 € ou qui ont un enfant à charge.

Etes-vous admissible ? Accédez au simulateur 

1jeune, 1 solution, le dispositif national pour aider les étudiants dans le cadre de la crise sanitaire

Dans le cadre du plan de relance, le gouvernement a lancé 1jeune, 1solution.

Il s’agit d’une plateforme qui regroupe toutes les informations nécessaires pour trouver des aides, des bourses, un stage, un emploi ou un job et même pour se lancer dans l’entreprenariat !

Elle fait également le lien entre l’étudiant et les entreprises qui peuvent y déposer leurs offres ou proposer un mentorat notamment.

Etudiant et sans ressources ? D’autres aides sont possibles

Enfin, si vous êtes étudiant, que vous êtes isolé avec peu de ressources, vous pouvez également obtenir des aides pour faire face aux dépenses liées à la vie courante :

  • Le chèque énergie peut vous aider à payer vos dépenses de chauffage par exemple
  • Certaines collectivités comme le syndicat de l’eau Dunkerquois, la Métropole européenne de Lille ou la communauté urbaine d’Arras, ont mis en place une tarification sociale pour l’eau
  • Pour le téléphone, une réduction sociale téléphonique peut être allouée sous la forme :
  • Enfin, certains départements comme els Ardennes ont expérimentés le Pass’ Culture sous la forme d’une application sur laquelle 500 euros sont versés à vos 18 ans. Ce pass permet de connaitre et d’accéder aux offres culturelles autour de soi.

Financer ses études : les aides des collectivités

Les collectivités régionales, départementales voire même locales proposent des aides aux étudiants en fonction de leurs situations personnelles.

Favoriser localement la mobilité internationale des étudiants

Outre la bourse Erasmus  à demander auprès de son établissement ou l’Aide à la mobilité internationale, les Hauts-de-France proposent le dispositif Mermoz à ses étudiants.

Son but : favoriser leur mobilité et les aider à poursuivre leur scolarité à l’étranger dans le cadre de leurs études quand ils sont inscrits dans un établissement de la collectivité.

  • Combien ? 400 € par mois
  • Durée : trois à six mois maximum.
  • Pour qui : étudiants du supérieur, carrières sanitaires et sociales mais aussi aux apprentis et BTS !
  • Dépend du quotient familial
  • NB : avant de déposer un dossier présentez votre projet de mobilité auprès du service concerné de votre établissement

Tenté par une carrière sanitaire et sociale : financer ses études grâce à la Région

Vous souhaitez devenir sage-femme ou faire une école dans le domaine social ou paramédical ? Pour ces filières, les bourses sont à demander auprès de la région.

  • Où ? dans les Hauts-de-France
  • Pour qui ? Sur critères sociaux
  • Quelles carrières ? Ergothérapeuthe, éducateur/trice de jeunes enfants ou infirmier/ère, etc.

Pour plus de renseignement c’est par ICI

Une bourse départementale ou régionale

Les conseils départementaux peuvent proposer des bourses aux étudiants notamment lorsqu’ils sont dits « décohabitants ».

Des communes en aide aux étudiants

Le revenu minimum étudiant

Face à la précarité de certains étudiants, quelques collectivités ont mis en place un revenu minimum dédié. Attribué aux moins de 27 ans, ce RME peut être versé plusieurs années.

  • Comment postuler ? Auprès du CCAS de la commune
  • Où postuler dans la région ?

Des aides spécifiques pendant la crise sanitaire

Certaines communes ou agglomérations qui accueillent une grosse population étudiante se sont parfois localement organisées pour leur venir en aide en cas de coups durs, notamment lors de la crise sanitaire :

  • L’agglomération dunkerquoise propose des aides personnalisées pour les étudiants en fonction de leur(s) projet(s) via son parcours de la réussite.
  • De son côté, Amiens, a mis en place une aide alimentaire de 30 euros lors de la crise sanitaire en plus d’autres opérations de solidarité et d’un dispositif d’aide financière d’urgence ou de soutien psychologique. A noter également, la création d’une épicerie sociale installée rue des Francs Muriers.
  • Enfin la ville de Lille propose un panel d’aides qui va du financement du permis de conduire jusqu’aux « Crédits Loisirs » en passant par différentes aides au logement et pour les 16-30 ans. Une box de survie pour les nouveaux étudiants lillois est disponible ICI. Toutes les aides y sont répertoriées.

Financer ses études avec un job ou une alternance !

Quand on a besoin de joindre les deux bouts ou si l’on veut se débrouiller seul pour participer aux frais ou partir en vacances, travailler en poursuivant ses études peut être une bonne solution et ça permet d’étoffer son CV.

Poursuivre ses études en alternance permet également de concilier les deux. Pop&news vous aide à vous organiser pour vos recherches.

Trouver un job étudiant

1/ Avant de se lancer définissez vos contraintes

Avant de chercher le job de vos rêves, pensez à cadrer votre recherche en prenant en compte certains critères comme la disponibilité demandée, le nombre d’heures de cours, les horaires des jobs que vous visez ou encore la distance qui vous en sépare.

Une fois les critères posés, il sera plus facile de trouver un job sans mettre de côté sa réussite scolaire.

Si travailler n’est pas une priorité absolue pour la poursuite de vos études, pourquoi ne pas vous tourner vers les jobs d’été. Cela vous permet de mettre de côté pour des dépenses imprévue pendant l’année.

2/ Listez vos points forts et vos compétences

Vous êtes jeunes et vous avez encore peu d’expériences professionnelles à noter sur votre CV ? Alors n’omettez pas vos stages, votre permis de conduire, vos compétences informatiques, les langues parlées ou vos expériences de bénévolat.

De même, parlez de vous en mettant en avant vos compétences « naturelles » et vos savoir-être. Vous êtes souriant, vous avez une aisance relationnelle naturelle ou vous aimez faire partie d’une équipe ? Dites-le !

N’oubliez pas que les savoir-faire s’apprennent contrairement aux savoir-être. Nous passons plus de temps au travail avec nos collègues qu’avec notre famille et nos amis alors autant passer ce temps avec des personnes agréables et faciles à vivre.

3/ Où chercher un job ?

  • Les CROUS proposent aux étudiants la plateforme JOBAVIZ. Le site annonce plus de 40.000 emplois dans presque 5.000 villes ! De quoi trouver son bonheur rapidement. Ses avantages sont nombreux : le site vérifie les annonces, vous informe de vos droits et vous aide à répondre correctement aux employeurs potentiels.
  • 1jeune1solution vous propose des jobs d’été pour travailler pendant vos vacances et vous consacrer à vos études pendant l’année.
  • Dans l’éducation nationale auprès des Académies : pour devenir assistant·e d’éducation ou de vie scolaire.
  • Le BAFA : accessible dès l’âge de 17 ans, cette formation d’animateur peut être financée par la CAF mais aussi les mairies dont vous dépendez. Elle vous permet de travailler pendant l’été mais aussi lors des vacances scolaires ou le mercredi. Le posséder est également bien vu pour des babysits.
  • En ligne dans les agences interim ou directement auprès des entreprises. De nombreuses offres sont proposées aux étudiants avec ou sans qualifications. Les profils : manutentionnaires en grandes surfaces, équipier dans un fast food…

L'alternance

Les avantages de l’alternance aussi appelé apprentissage sont nombreux : expériences professionnelles et CV étoffés, salaire en sus du diplôme préparé… Tous les métiers et tous les secteurs sont aujourd’hui ouverts à l’apprentissage!

Tous les niveaux de certification proposent aujourd’hui des alternances : du CAP, au brevet professionnel en passant par le bac professionnel, le BTS, le DUT (bac +2) et même une licence, un master ou un diplôme d’ingénieur (bac +5).

Côté salaire ?

C’est variable. Un babysit est généralement payé 9 euros de l’heure, un peu plus si vous parlez une langue étrangère. Quand aux jobs exercés dans de grands groupes, les salaires sont généralement payés au SMIC.

Enfin pour les alternances, les salaires sont très variables. Ils sont généralement meilleurs en fonction de la qualification et de la taille de l’entreprise qui vous accueille. Des grilles existent, demandez-la lors de vos entretiens.

ATTENTION AUX ARNAQUES À L'EMPLOI !

L’emploi étudiant n’évite pas les arnaques alors prenez garde aux jobs qui vous font miroiter des salaires mirobolants pour peu d’heures. Certaines personnes malveillantes se présentant comme d’éventuels recruteurs peuvent proposer de payer en chèque contre un remboursement en mandat cash. Le chèque n’est pas approvisionné.

Il est donc important :

  • de ne jamais accepter d’un éventuel employeur une quelconque transaction financière
  • de ne pas transmettre ses données personnelles à n’importe qui
  • et de bien vérifier l’existence de l’employeur avant de s’engager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Cet article vous a plu ? Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Derniers articles publiés
Voir tous les articles
Banque Populaire du Nord, société anonyme coopérative de Banque Populaire à capital variable, régie par les articles L512-2 et suivants du Code Monétaire et Financier et l'ensemble des textes relatifs aux Banques Populaires et aux établissements de crédit. En matière de produits d'assurance, la Banque Populaire du Nord agit en qualité de courtier, mandataire d'Intermédiaire et mandataire en assurance immatriculé à l'Orias sous le numéro 07 001 925. La Banque Populaire du Nord est titulaire de la carte d'agent immobilier CPI 5906 2018 000 029 362 délivrée par la CCI Grand Lille l'autorisant à effectuer des transactions sur immeubles et fonds de commerce sans manipulation de fonds.
Vos préférences de navigation sur notre site https://popnews.nord-banquepopulaire.fr
Gestion des cookies ou autres traceurs (ci après « cookies ») :
Lorsque vous naviguez sur notre site internet, des informations sont susceptibles d'être enregistrées, ou lues dans votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette, sous réserve de vos choix.
Ces cookies obligatoires sont nécessaires au fonctionnement du site. Ils fournissent une connexion sécurisée et vous ne pouvez pas naviguer sur le site si vous n'acceptez pas ces cookies.
Cookies obligatoires
Les cookies publicitaires sont utilisés pour présenter des offres adaptées à vos centres d’intérêts sur ou en dehors de notre site.
Cookies publicitaires
Les cookies statistiques nous permettent de connaître l'utilisation et les performances du site dans le but d'améliorer nos services et notre ergonomie.
Cookies statistiques
Retour
Enregistrer