Accueil » Loisirs » Comment limiter les risques d’incendie à la maison ?

Comment limiter les risques d’incendie à la maison ?

Après les noyades, les incendies sont la deuxième cause de mortalité par accident domestique chez les enfants de moins de 5 ans.
Les grandes lignes

Chaque année, les pompiers sauvent de nombreuses vies, mais assistent également, impuissants, à des faits divers incendies beaucoup plus dramatiques. Pourtant, un grand nombre de ces incidents pourraient être évités avec de simples gestes de prévention. Le but étant d’identifier les causes possibles de départ de feu dans une maison et d’y remédier. Dans la cuisine, dans le salon ou même dans le jardin, voici nos conseils pour limiter les risques d’incendie au sein de votre foyer. Si un incendie survient dans votre habitation, retrouvez également les bons gestes à adopter et les démarches à faire pour une indemnisation par votre banque ou votre assurance.

Les chiffres des incendies domestiques en France

Une intervention toutes les 2 minutes pour un départ de feu dans les foyers français. L’INPES (Institut National de Prévention et d’Éducation) estime que les incendies domestiques coûtent la vie à 460 personnes et causent plus de 10 000 blessés chaque année. 70 % des feux ont lieu la nuit. Les incendies nocturnes sont les plus meurtriers à cause du risque d’asphyxie qui peut survenir durant le sommeil. Par ailleurs, la chaleur dégagée lors d’un feu d’habitation est intense et dangereuse. Une pièce prise au piège des flammes peut rapidement voir sa température atteindre les 600°C, et cela, en à peine 3 minutes.

incendie maison extincteur

La sécurité incendie est une véritable priorité pour les services publics français qui multiplient les campagnes d’information. Les conséquences dramatiques de ces accidents pourraient être évitées si les causes étaient mieux identifiées et les moyens de prévention davantage respectés.

Les causes d’incendie domestique

DANS LA CUISINE

La cuisine est le lieu de départ d’un incendie d’habitation sur cinq. Les origines peuvent être multiples :

  • appareils de cuisson défectueux ;
  • plaques de cuisson non éteintes ;
  • casseroles laissées sans surveillance ;
  • torchon qui prend feu ;
  • huile bouillante renversée suite à une mauvaise manipulation ;

La cuisine est souvent le théâtre d’incendies domestiques graves. C’est pourquoi cet endroit ne doit jamais rester sans surveillance, encore moins lorsqu’il y a des enfants dans les parages.

L’ÉLECTRICITÉ

Un incendie domestique sur 4 a pour cause une installation électrique défectueuse et pourrait être évité :

  • mauvaise utilisation des prises électriques ;
  • installations électriques hors normes ou défectueuses ;
  • vétusté des installations ;

Il est conseillé de ne pas surcharger les prises en appareils afin d’éviter tout risque. La vérification régulière des installations électriques dans chaque habitation est impérative. En cas d’orage ou si vous quittez votre logement pendant un long moment (pour les vacances par exemple), pensez à débrancher tous vos appareils électriques par mesure de sécurité.

DANS LE JARDIN

Les risques d’incendie peuvent également provenir du jardin, surtout l’été. Barbecues qui émettent des particules incandescentes, débroussaillage non effectué, brûlage volontaire de végétaux… Toutes ces activités peuvent être dangereuses et à l’origine de feux plus ou moins maîtrisés. À noter que les travaux de débroussaillement sur votre terrain privé sont obligatoires et soumis à des pénalités si non effectués.

LE CHAUFFAGE

Les sources de chaleur peuvent être la cause de nombreux incendies dans la maison. Parmi elles, les lampes halogènes lorsqu’elles sont placées trop près de tissus inflammables (les rideaux par exemple).

Les installations et équipements mal ou non entretenus, tels que les chaudières, les poêles à bois ou encore les cheminées mal ramonées représentent des risques. C’est pourquoi ces installations doivent être régulièrement vérifiées. Les chaudières doivent être contrôlées par un chauffagiste une fois par an, au même titre que les conduits de cheminées qui doivent être ramonés à chaque début d’hiver.

LES AUTRES CAUSES

D’autres éléments peuvent provoquer un incendie d’habitation. C’est le cas des bougies. Objet anodin de décoration, les bougies sont pourtant susceptibles d’être à l’origine de sérieux dégâts. Une bougie à proximité de tissu inflammable, une flamme qui vacille suite à un courant d’air, ou encore une bougie mal éteinte et c’est le départ de feu accidentel. Pensez bien à éteindre toutes les bougies avant de quitter la maison, une pièce, ou avant de vous coucher. Ne laissez pas non plus les enfants jouer avec des objets dangereux, tels que les allumettes ou les briquets. Veillez à ce qu’ils ne soient jamais à portée des tout-petits.

incendie maison cigarette mégot

Les cigarettes enfin représentent un danger réel. Il suffit d’un mégot mal éteint, d’une braise incandescente qui tombe sur le lit pendant que le fumeur somnole… Les cas de figure sont nombreux et malheureusement fréquents. Ne fumez pas allongé(e), surtout si vous êtes fatigué(e) et sur le point de vous endormir. Pensez à passer vos mégots sous l’eau ou à bien les écraser avant de les jeter à la poubelle.

Les solutions et la prévention

LES SOLUTIONS TECHNIQUES

Pour limiter les risques d’incendie, il faut avant tout vous équiper !

Depuis le 8 mars 2015, les détecteurs de fumées sont obligatoires dans toutes les habitations en France. Ils avertissent rapidement les habitants grâce à une alarme sonore, dès que les premiers signes sont détectés. Il existe différents types de détecteurs. Certains détecteurs réagissent à la fumée, d’autres à la chaleur. Certains se fixent au plafond tandis que d’autres s’accrochent au mur. Quel que soit le modèle choisi, il est important qu’il porte le marquage CE et qu’il soit conforme à la norme EN 14-604. Veillez également à ce que l’appareil vous avertisse en cas de faiblesse des piles. Si votre habitation comporte plusieurs niveaux, il est recommandé de placer au moins un détecteur de fumée par étage, à distance des éléments de cuisson et des sources d’humidité.

Sachez qu’il existe également des détecteurs de fumée avec système de télésurveillance intégré qui prévient un centre d’appels en cas d’alerte.

Installez également des extincteurs à différents endroits de la maison. Un par étage au moins. Ces extincteurs ne sont pas obligatoires mais peuvent vous sauver la vie en cas de départ de feu. Les extincteurs à poudre sont les plus conseillés pour la maison. Si vous décidez de vous équiper, assurez-vous que vos extincteurs soient conformes à la norme NF EN3 et qu’ils portent le marquage CE.

Afin d’éviter tout risque d’incendie, il est également recommandé de faire vérifier votre installation électrique par un professionnel régulièrement. En fonction des anomalies détectées, entreprenez les travaux de rénovation nécessaires.

LA PRÉVENTION DES INCENDIES DOMESTIQUES

Comment limiter les risques d’incendie ? Comment réagir en cas d’incendie à la maison ? La prévention est extrêmement importante, notamment chez les enfants. Les sapeurs-pompiers mènent différentes actions dans les écoles élémentaires françaises dans le but de sensibiliser la population dès le plus jeune âge. À la maison, n’hésitez pas à parler à vos enfants des dangers du feu. Différentes approches pédagogiques peuvent être entreprises par les parents afin de fournir aux enfants le maximum d’informations, de manière ludique. Le but est de leur apprendre à ne plus commettre d’imprudences. Pour cela, il existe des outils interactifs, mais aussi des coloriages et des livres pour les plus petits. Cela passe également par une explication sur le détecteur de fumée, son utilité et son fonctionnement, afin qu’ils puissent identifier le signal d’alarme.

Il est également important de savoir réagir en cas de départ de feu et d’enseigner les bons gestes aux plus jeunes :

  • appeler les pompiers en composant le 18 ou le 112 ;
  • dans une pièce enfumée, placer un mouchoir sur le nez et se baisser afin de respirer l’air frais resté près du sol ;
  • ne pas aller en direction de la fumée. Très toxique, elle provoque une asphyxie qui risque de vous faire perdre connaissance ;
  • évacuer les lieux si possible ;
  • fermer la porte de la pièce en feu afin d’en retarder la propagation ;
  • éviter d’encombrer les portes et les escaliers ;
  • avoir à portée de main les clés si une porte est verrouillée.

Bien que cela puisse paraître excessif, vous pouvez également réaliser des exercices d’évacuation avec vos enfants pour les sensibiliser. Vous pouvez par exemple déterminer avec eux un point de rencontre à l’extérieur de la maison en cas d’incendie.

Si le feu se déclare dans un immeuble ou dans un logement autre que le vôtre, il est important de :

  • ne surtout pas prendre l’ascenseur ;
  • ne pas forcément chercher à sortir de chez vous. Le mieux est de vous manifester à la fenêtre afin que les sapeurs-pompiers vous repèrent ;
  • fermer votre porte et de la calfeutrer à l’aide d’un linge imbibé d’eau en attendant l’arrivée des secours.

Comment déclarer un sinistre incendie ?

Un incendie peut provoquer de sérieux dégâts dans votre habitation. Ces dommages entraînent dans la plupart des cas une indemnisation de la part de votre assureur. Si vous êtes victime d’un incendie domestique, les démarches pour déclarer votre sinistre auprès de la Banque Populaire du Nord sont les suivantes :

(1) Tarifs en fonction du lieu d’appel

Si vous avez subi des brûlures, pensez à déclarer également votre sinistre dans le cadre de votre contrat Multirisque des Accidents de la Vie, le cas échéant.

Mieux vaut prévenir que guérir, consultez notre article dédié aux accidents domestiques !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Derniers articles publiés
Voir tous les articles
Banque Populaire du Nord, société anonyme coopérative de Banque Populaire à capital variable, régie par les articles L512-2 et suivants du Code Monétaire et Financier et l'ensemble des textes relatifs aux Banques Populaires et aux établissements de crédit. En matière de produits d'assurance, la Banque Populaire du Nord agit en qualité de courtier, mandataire d'Intermédiaire et mandataire en assurance immatriculé à l'Orias sous le numéro 07 001 925. La Banque Populaire du Nord est titulaire de la carte d'agent immobilier CPI 5906 2018 000 029 362 délivrée par la CCI Grand Lille l'autorisant à effectuer des transactions sur immeubles et fonds de commerce sans manipulation de fonds.
Vos préférences de navigation sur notre site https://popnews.nord-banquepopulaire.fr
Gestion des cookies ou autres traceurs (ci après « cookies ») :
Lorsque vous naviguez sur notre site internet, des informations sont susceptibles d'être enregistrées, ou lues dans votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette, sous réserve de vos choix.
Ces cookies obligatoires sont nécessaires au fonctionnement du site. Ils fournissent une connexion sécurisée et vous ne pouvez pas naviguer sur le site si vous n'acceptez pas ces cookies.
Cookies obligatoires
Les cookies publicitaires sont utilisés pour présenter des offres adaptées à vos centres d’intérêts sur ou en dehors de notre site.
Cookies publicitaires
Les cookies statistiques nous permettent de connaître l'utilisation et les performances du site dans le but d'améliorer nos services et notre ergonomie.
Cookies statistiques
Retour
Enregistrer